Nous sommes le
21 October 2017
ak47-ar15

Il utilisait une kalachnikov… pour les besoins d’un clip

Pas le genre de chose que l’on s’attend à voir en plein jour, au détour d’une rue du centre-ville. Alors qu’elle déambule, dimanche après-midi, le long de l’avenue Foch, une passante découvre, sous un porche, un adolescent en train de manipuler une arme à feu. L’arme ressemble à s’y méprendre à un fusil d’assaut AK-47, plus connu sous le nom de kalachnikov.

Le témoin s’en émeut auprès des policiers de la ville, qui se demandent si l’arme en question est une véritable arme de guerre ou un jouet en plastique. Les enquêteurs consultent leurs fichiers des détenteurs d’armes et découvrent finalement que le père du jeune aperçu en possession de l’arme est le détenteur légal d’un fusil de type AR-15, assez peu éloigné de l’AK-47.

Il s’avère que son fils, âgé de 17 ans, l’avait emprunté pour tourner avec ses amis un clip à l’aide de son smartphone. Mais les enquêteurs souhaitent désormais interroger le père de famille sur les conditions d’entreposage du fusil, ce genre d’arme de guerre n’étant pas censé se trouver à la portée d’un mineur.