Nous sommes le
21 January 2019
florence_clerc

Les parents d’élèves du conservatoire veulent des réponses

« Nous voulons savoir à quelle sauce nous allons être mangés ». Ce soir, les parents d’élèves du conservatoire ont rendez-vous avec le maire (UMP) de la ville pour en savoir plus sur l’avenir de l’école de musique intercommunale et celui de ses 800 élèves. En novembre dernier, Brice Rabaste avait annoncé son intention d’ouvrir, dès la rentrée 2015, une école élémentaire dans les locaux du conservatoire… sans préciser où déménagerait celui-ci.

L’élu avait seulement indiqué que ce déménagement se déroulerait en deux phases. La première, qui s’étalerait sur toute l’année 2015, consisterait à aménager le rez-de-chaussée et le premier étage en salles de classe. Une partie des élèves du conservatoire continueraient donc à suivre leurs cours de musique au sous-sol, l’autre serait déplacée dans des locaux provisoires.

« Faire 30 min de route pour faire de la musique, pas possible »

Lors de la seconde phase, prévue pour 2016, les travaux se poursuivraient au sous-sol, poussant les élèves définitivement vers la sortie. Là aussi, des locaux provisoires seraient ouverts pour les accueillir. Selon nos informations, la future médiathèque de Courtry, actuellement en construction, et les locaux de l’ancienne bibliothèque Georges Brassens, rue Eterlet, seraient privilégiés par la mairie et la communauté d’agglomération, en attendant un lieu définitif.

« S’il faut faire trente minutes de route pour faire trente minutes d’instruments, il faut s’attendre à une grosse chute de la fréquentation des élèves », s’inquiète d’ores et déjà Florence Clerc. Cette maman d’une joueuse de hautbois, âgée de 8 ans, craint par ailleurs que les élèves abandonnent définitivement la pratique musicale « après une interruption de plusieurs mois ».

« Nous n’envisageons pas une ville sans musique »

« Nous souhaitons demander à Brice Rabaste comment il envisage le développement de la pratique musicale à Chelles à l’avenir », indique la parent d’élève, qui dit ne pas pouvoir imaginer « une ville sans musique ». Nous avons contacté le cabinet du maire pour obtenir des précisions sur l’état d’avancement du projet, mais il n’a pas pour le moment donné suite à nos sollicitations.

 

Lire aussi : 
Le conservatoire va devenir… une école élémentaire !