Nous sommes le
14 December 2017
Roger Karoutchi, sénateur (UMP) des Hauts-de-Seine, lors de l'inauguration de la permanence de campagne de Brice Rabaste, en 2014.
Roger Karoutchi, sénateur (UMP) des Hauts-de-Seine, lors de l'inauguration de la permanence de campagne de Brice Rabaste, en 2014.

Grand Paris : en désespoir de cause, Brice Rabaste agite ses réseaux

Brice Rabaste bénéficie manifestement d’excellents relais au parlement. En décembre dernier, Roger Karoutchi, sénateur UMP, avait relayé au palais du Luxembourg la demande du maire de Chelles en déposant un amendement à la loi NOTRe, consistant à proroger au 15 novembre 2014 la date-butoir prévue initialement par la loi Maptam. Une requête qui, si elle avait été acceptée, aurait permis à la ville d’intégrer la métropole du Grand Paris. Bien qu’adopté par le Sénat, cet amendement avait été supprimé courant février par le rapporteur de la loi, Olivier Dussopt (PS).

Mais Roger Karoutchi est tenace. La semaine dernière, il s’est associé à Michel Houel, le sénateur-maire (UMP) de Crécy-la-Chapelle, pour présenter, en deuxième lecture, un nouvel amendement. Amendement qui propose d’intégrer « d’office » – c’est le terme employé – les neuf communes qui avaient émis le voeu de rejoindre la métropole, dont Chelles. Le texte n’invoque aucun motif particulier et se contente d’égrener le nom des communes. Osé !

« Le texte sera rejeté », prophétise Nicole Bricq (PS)

Les probabilités que l’amendement soit intégré au terme du processus législatif à la loi, une loi que le gouvernement semble par ailleurs très attaché à faire aboutir, sont évidemment presque nulles. D’autant plus que le sujet paraît dépasser les clivages politiques : la semaine dernière, il a déjà été rejeté par la commission des lois… pourtant majoritairement UMP.

Le texte doit être examiné par les sénateurs cette semaine, puis de nouveau à l’assemblée, mais pour Nicole Bricq, sénatrice (PS) de Seine-et-Marne qui s’était déjà opposée au premier amendement, les jeux sont bel et bien faits : « L’amendement, qui n’a pour seul objectif que de satisfaire aux demandes des amis de Roger Karoutchi, sera rejeté », affirme-t-elle.