Nous sommes le
21 October 2017
lila_esclave_2

Du sursis pour les « maîtres » de Lila, décédée mystérieusement

Il y a tout juste un an, ils avaient été condamnés à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Meaux pour non-assistance à personne en danger, après la mort, en 1997, à Madagascar, d’une jeune fille qui avait passé cinq ans à leur service à leur domicile de Chelles.

Jugé en appel lundi par la cour d’appel de Paris, le couple de ressortissants malgaces a écopé de quatre ans de prison avec sursis. Lila avait quitté Madagascar en 1992, à l’âge de 14 ans, pour vivre chez le couple et travailler aux tâches de la maison. En contrepartie, la mère de la jeune fille devait recevoir cinquante francs (7,50 euros) par mois.

Selon des témoins, elle avait subi chez eux de mauvais traitements. C’est peu de temps après son retour sur son île, en 1997, qu’elle avait mystérieusement trouvé la mort.

Lire aussi : 
Quatre ans de prison pour les « maîtres » de Lila, la jeune esclave