Nous sommes le
25 November 2017
La ville veut construire un groupe scolaire sur le modèle de l'école Curie, implantée à deux pas de son projet, place des Martyrs de Chateaubriant.
La ville veut construire un groupe scolaire sur le modèle de l'école Curie, implantée à deux pas de son projet, place des Martyrs de Chateaubriant.

A quoi ressemblera le nouveau groupe scolaire du centre-ville

C’est ce soir que Jacques Philippon, adjoint (LR) au maire en charge des travaux, présentera aux élus le groupe scolaire que la municipalité projette d’ouvrir en centre-ville. Un nouvel équipement destiné à alléger les écoles du centre-ville, surchargées d’élèves, et dont Le Chellois est en mesure de vous dresser le portait-robot.

Première certitude : le nouveau groupe scolaire donnera sur la place des Martyrs de Chateaubriant, juste en face de la médiathèque. Le terrain est actuellement occupé par un parking et une rangée de petits pavillons, loués depuis près de vingt ans à Marne et Chantereine Habitat, qui y héberge quelques familles modestes et en met certains à disposition de la Croix Rouge. Le bail sera officiellement résilié le 1er janvier 2016, ouvrant la voie à la démolition des logements.

Un projet réalisé en interne

Le groupe scolaire comprendra six classes de maternelle et neuf classes d’élémentaire, ainsi que diverses annexes (salles de repos, d’activités, de restauration et de motricité), pour une surface totale de plus de 3 000 m2, répartis sur trois niveaux. La mairie a voulu un bâtiment dans l’esprit de l’école Curie, afin de « respecter le style architectural du quartier ».

Bien qu’il soit prévu qu’un bureau d’études intervienne en qualité d’assistant, la maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage seront effectuées en « régie » : ainsi la communauté d’agglomération assurera la conception du bâtiment, des esquisses au permis de construire, tandis que sa réalisation sera prise en charge par la mairie.

Alléger les écoles du secteur

A travers la construction de ce nouveau groupe scolaire, la mairie espère juguler l’afflux d’écoliers en centre-ville. Selon les estimations de la ville, 550 nouveaux élèves « au minimum » viendront s’ajouter aux effectifs existants au centre de Chelles, d’ici 2018. L’ouverture de l’école doit également avoir pour effet de faire cesser le recours aux bâtiments préfabriqués, comme c’est le cas actuellement à Guy Rabourdin, aux Tournelles ainsi qu’à Lise London.

La ville et Marne et Chantereine s’engagent sur un coût prévisionnel de 8,3 millions d’euros environ. La livraison du bâtiment sera réalisée en deux temps afin de permettre l’ouverture partielle de l’école au plus vite. Sept salles seront ainsi disponibles dès la rentrée 2017. Il faudra cependant attendre février 2018 pour voir le bâtiment définitif.