Nous sommes le
14 December 2017
crci

La singulière intervention de Brice Rabaste à la CRCI

Ceux qui se demandaient quel était le poids de Brice Rabaste dans le département sont désormais renseignés. Le Parisien relate aujourd’hui comment le maire (LR) de Chelles a influé sur le déroulement du vote des membres de la commission régionale de coopération intercommunale (CRCI), qui se prononçaient lundi sur un amendement déposé par le président (LR) du conseil départemental. Ce texte visait à permettre la création d’une intercommunalité géante autour de Marne et Vallée.

Lors du vote à main levée des élus seine-et-marnais, Pierre Yvroud, maire (SE) de la Rochette, s’est abstenu, provoquant le rejet du texte de Jean-Jacques Barbaux. Mais devant l’indiscipline de plusieurs membres, le préfet de région a fait procéder à un nouveau vote. Brice Rabaste est alors allé trouver le maire de la petite commune pour lui remonter les bretelles. L’effet ne s’est pas fait attendre : l’intéressé a cette fois voté pour, permettant au texte d’être adopté, devant la mine stupéfaite du sénateur (PS) Vincent Eblé.

« Je dirige un syndicat de 440 communes (NDLR : le SDESM, syndicat départemental des énergies de Seine-et-Marne), je n’ai pas intérêt à me mettre la présidence du département à dos », a expliqué Pierre Yvroud à nos confrères. La combine n’a en revanche pas fonctionné lors du vote impliquant l’ensemble de la commission, la proposition Barbaux ne recueillant que 40 voix sur les 53 nécessaires.