Nous sommes le
14 December 2017
Béatrice Troussard (2e à gauche) et Bernard Claude (dernier à droite) jugent difficile de concilier leur métier d'enseignant à leur engagement politique.
Béatrice Troussard (2e à gauche) et Bernard Claude (dernier à droite) jugent difficile de concilier leur métier d'enseignant à leur engagement politique.

Régionales : enseignants à Lumière, les candidats FN se sentent « dénigrés »

Ils participaient hier au lancement de Racine 77, la section seine-et-marnaise d’un collectif qui rassemble des enseignants séduits par le Front National. Béatrice Troussard et Bernard Claude, colistiers de Wallerand de Saint-Just sur la liste départementale FN pour les élections régionales, sont intervenus à la tribune pour évoquer tout à la fois leur engagement politique et leur métier, eux qui enseignent l’éco-gestion au lycée Louis Lumière.

Bernard Claude a ainsi expliqué combien son engagement en faveur du parti de Marine Le Pen avait eu des répercussions sur sa vie professionnelle. « Je n’avais jamais fait part de mes convictions au travail. Puis quand mon nom est apparu sur les listes aux municipales, du jour au lendemain, j’ai été convoqué », a raconté celui qui fut également candidat aux dernières élections départementales.

« Si on se revendique PS, LR ou FDG, il n’y a aucun problème »

« Des collègues m’ont dénigré, certains ont même organisé des débats avec leurs élèves au cours desquels ils m’ont décrit comme un monstre. Chez les profs, le FN n’est pas considéré comme un parti normal alors que si on se revendique PS, LR ou Front de gauche, il n’y a aucun problème », a-t-il poursuivi.

Béatrice Troussard, qui est également élue municipale, s’est pour sa part élevée contre « la politique de destruction de l’enseignement menée par l’Education nationale » et plus généralement contre la perte d’autorité des enseignants, qui sont aujourd’hui « dénigrés, bafoués et critiqués ».