Nous sommes le
25 November 2017
arbre_arcades_fleuries

Un arbre planté contre le réchauffement climatique

C’est sa réponse aux effets du dérèglement climatique. Alors que se déroule actuellement au Bourget (Seine-Saint-Denis) la 21e conférence internationale sur le climat, le maire de Chelles a jugé le moment bien choisi pour apporter son écot à la lutte contre le réchauffement climatique. A cette fin, il s’est rendu lundi à l’école des Arcades Fleuries pour y planter symboliquement un « arbre pour le climat ».

Brice Rabaste (LR) répondait ce faisant à l’appel de la Ligue de protection des oiseaux, de la Fondation Yves Rocher et de l’Association des Maires de France. Une façon pour l’élu, qui était accompagné de l’inspectrice d’académie, de « sensibiliser les écoliers sur les effets du changement climatique ».

En attendant, l’action suscite les moqueries du groupe d’opposition « Unis pour Chelles », qui juge « dérisoire de se contenter de planter un arbre dans une ville de 50 000 habitants », même s’il concède que « planter un arbre est un acte positif en soi ». « Installer des panneaux solaires sur la mairie, comme nous l’avons déjà proposé, ou une éoliene dans le parc du Souvenir aurait été autrement plus significatif en termes de lutte en faveur de l’environnement », estime Paul Athuil (Ecologistes !).